08 Septembre 2021
Alpha #8 - Bonta, Quêtes & Îles aux Monstres

Lors de la précédente Alpha, vous avez eu l’occasion de vous balader dans Bonta en pleine (re)construction et d’admirer ses nouveaux décors. Depuis, la vie a repris dans la Nation ; les soldats enchaînent leurs gardes, les Cochons redoublent d’ardeur dans leurs tentatives d’invasion, les marins vont et viennent au gré de la marée, les Chuchoteurs nourrissent une rancœur grandissante pour la cité, … Et de lourds secrets semblent peser sur le quotidien des habitants de ce Nouveau Monde.

Bonta, la majestueuse, n’est plus. Découvrez sans plus attendre Bonta, la survivante !
 


 

Bonta, sa cité, son histoire


En apparence bien préservée, Bonta conserve toute sa noblesse ; la force de ses vaillants guerriers et la richesse de sa grande cité. En apparence, seulement. Car comme le reste du Monde des Douze, elle a souffert des ravages de l’Eliocalypse, et continue à en payer le prix. Afin d’assurer la survie de la Nation, un intendant a été nommé et veille à présent à la sécurité de la population et à la stabilisation de la cité, envers et contre tous.
Peu nombreux, ses habitants sont tous de braves soldats, ou des marins aguerris. Quelques Maîtres demeurent et contribuent à la survie de la cité : tavernier, forgeron, poissonnier, épicier, … Dans l’adversité, Bonta s’est contrainte à un mode de vie plus rudimentaire, privilégiant les intérêts communs de première nécessité - la défense de la cité et la survie de ses habitants - au faste d’antan.
En proie aux assauts répétés des Cochons et aux attaques sournoises des Chuchoteurs, Bonta mise gros sur sa milice pour survivre : ses soldats, les meilleurs des meilleurs, la crème de la crème bontarienne, assurent la protection de la cité sans relâche. Les remparts, renforcés en pierre de Craqueleur, doivent tenir malgré les chuchotements doucereux. Mais par-dessus tout, les citoyens les plus fragiles ; les familles, femmes et enfants ; ceux dont on ne parle pas ; ceux dont on déplore le sacrifice mais que l'on concède pour le bien commun ; ceux-là qui, en attente de leur retour, doivent être protégés plus que quiconque : Bonta ne saurait tolérer que l’appétit des Cochons soit rassasié par les siens…
 

Chaque Nation se présente sous une structure identique, et quatre grands quartiers animent la ville :
 
  • Le Quartier Marchand : l’endroit grouille d’activité et de vie ; il s’agit de votre zone d’arrivée et donc, du point de départ de la Nation. Au centre : des musiciens chantent en l'honneur de Bonta.
A noter que, pour chaque Nation, nous faisons appel à des artistes français afin d’habiller musicalement la zone. Sur Bonta, c’est une composition du groupe Mermonte que vous pourrez écouter en vous baladant, brillamment interprétée par une troupe de bardes Chuchoteurs !
 
 
  • Le Quartier de la Milice : au château de Bonta, l’intendant assure la gouvernance. La flotte militaire veille à la sécurité de la ville et ses habitants. C’est l’endroit le plus gardé de Bonta, où pullulent ses soldats d’élite.
A proximité, une tour placée sous haute surveillance dissimule des prisonniers de guerre de grande valeur, motivant des assauts répétés sur la ville.
 
  • Le Quartier de Ravitaillement : au port, les navires vont et viennent ; les marins bontariens partent régulièrement en exploration à la recherche de ressources utiles à la cité. Quelques bateaux marchands ont l’autorisation d’accoster afin de renouveler les stocks de l’épicerie. A la Taverne, bontariens et voyageurs échangent les dernières nouvelles de la ville et des nations voisines. Il s’agit sans aucun doute de l’endroit le plus fréquenté de Bonta.
 
  • Le Quartier des Jeux : lieu d’entraînement avant tout, il s’agit également d’un lieu de divertissement mêlant compétition, intellect, dépassement de soi et jeu scénique. Quand l'occasion se présente, il est donc aisé d’assister à des courses de dragodindes, des concours musicaux, des batailles navales ou le plus souvent, des tournois d’arts du combat.
 

Quêtes de Nation


À travers ces différents quartiers, vous serez amenés à rencontrer de nombreux PNJ, dont certains feront appel à votre bon vouloir pour les aider à se tirer d’un mauvais pas, ou tout simplement, les épauler dans leur mission. En version 0.8, une quinzaine de quêtes seront ainsi disponibles, vous permettant de vous fondre dans la cité, de la protéger aux côtés de leurs guerriers, et de participer à la survie bontarienne.
 

Chaque quête se présente sous le même format : un PNJ vous raconte son histoire et vous propose de l’aider. Une interface vous permet de sélectionner le chapitre de la quête à effectuer : vous êtes alors automatiquement téléporté sur le plateau de combat, accompagné ou non du PNJ, et fin prêt à en découdre. Tout un bestiaire s’invite sur cette Nation pour semer la discorde : des monstres communs (Rats, Insectes, Poulpes, Crabes), mais aussi et surtout les Cochons, les Chuchoteurs et les Craqueleurs en conflit avec Bonta.
 

Le nombre de chapitres, le nombre de rangs, et le niveau requis varient selon les quêtes. Toutefois, aucune quête de Nation ne propose de rang Bronze, et pour cause : chaque Nation nécessite un certain nombre de Points de Quête pour être accessible. À votre entrée en jeu, seules les Îles aux Monstres vous sont donc ouvertes et vous devrez au préalable effectuer une partie de leur contenu (équivalent au nombre de PQ nécessaire au déblocage de la Nation) avant de vous rendre dans la cité correspondante.

Pour Bonta, il vous faudra au préalable visiter les îles des Cochons, des Chuchoteurs et des Craqueleurs avant de fouler le sol de la cité.
 


Îles aux Monstres


Chaque île aux monstres vous propose  une quête découverte (« Q1 ») et un donjon (« Q2 »).
Dans un futur proche, elles accueilleront également un antre (« Q3 ») mais ceci fera l’objet d’une note dédiée ultérieurement !

À votre arrivée sur l’île, seule la Q1 vous est accessible : un certain nombre de PQ sera nécessaire pour débloquer l’accès au donjon. La Q1 se compose toujours de 5 rangs (Bronze, Argent, Or, Platine et Diamant) de 10 chapitres chacun.
 
Les donjons quant à eux se découpent en 5 rangs de 3 chapitres, chaque chapitre correspondant à un « hors-piste » à suivre selon votre envie : plus longs et narratifs, les hors-pistes vous permettent de faire face à des combats supplémentaires et possiblement plus dangereux, les lieux étant gardés par un demi-boss.
 

Afin d’apporter de la diversité aux combats, les familles de monstres se déclinent en deux variantes que vous rencontrez au fur et à mesure de votre progression. Chaque variante propose un effet supplémentaire à son gameplay initial.
 

 

 

Les Chuchoteurs


Après le Grand Cataclysme, les Chuchoteurs de maison, initialement utilisés comme domestiques pour les basses besognes, se sont vite retrouvés sans maison. Devenus inutiles et indésirables, ils ont trouvé refuge sur une île au large de Bonta. Organisés en monarchie absolue, ils sont aujourd’hui asservis par leur nouveau souverain, auto-proclamé Roi Chuchoteur, et semblent condamnés à mener une existence d’esclaves quels que soient leurs maîtres. Regrettant leurs conditions de vie passée, ils éprouvent désormais une grande rancœur vis-à-vis de Bonta.
 
Les Chuchoteurs s’octroient divers gains et alternent entre deux postures : offensive (gain d’attaque et 1 PM) et défensive (gain d’armure). Vous subirez davantage de dégâts si vous êtes pris en tenaille (entre deux ennemis). Leurs chuchotements leur permettent de dompter les Craqueleurs, bien que leur effet soit moindre sur vous, ils pourront vous empêcher de les attaquer grâce à l’état « Chuchoté ».

 

Les Cochons


En traversant les âges, les Cochons ont développé un culte du raffinement et de la bienséance sans pareil. Structurée en régime féodal, la population porcine comprend trois grands ordres : la plèbe, la chevalerie et la seigneurerie. Si chacun d’eux se distingue dans la société par son niveau d’élégance, tous partagent un goût certain pour la cuisine délicate, surtout quand du bontarien est au menu. Leur mets favori : Sashimi de Bontarien sauce Bontarnaise.
 
Vous les connaissez déjà, mais voici une petite piqûre de rappel ! Les Cochons sont répartis en deux catégories : Porshido et Crasseux. Les premiers sont axés sur les coups critiques et les déplacements, les seconds sur le contrôle (réduction de PA, repousse et assommement). Ils obtiennent respectivement des Auras Bushi et Auras Padma. Les Cochons peuvent également augmenter leur armure et leur attaque.

 

Les Craqueleurs


Les Craqueleurs représentent une ressource importante pour les bontariens ; grâce à leurs pierres, ils fortifient les remparts de la cité et assurent sa protection. Grâce à leurs cristaux, ils confectionnent de nombreuses armes et systèmes de défense. Afin d’alimenter leurs stocks de pierres précieuses, ils ont donc entrepris d’établir une exploitation minière au sud de la ville : nombre de Craqueleurs y sont capturés, dépierrés et recyclés.
 
Les Craqueleurs sont des forces de la nature, lentes mais puissantes. Ils tenteront d’entraver vos déplacements en créant des rochers pour faire obstacle, et les utiliseront pour s’octroyer de l’armure. Cette armure est leur principal dynamique, leur permettant d’augmenter leur attaque, de vous infliger l’état « Fracturé » (qui vous blesse lorsque vous vous déplacez ou lancez une attaque physique) et de réduire vos PM.

 

Nouveauté : Adaptation du niveau de combat


Parmi les petites nouveautés à découvrir dans la version 0.8 et destinées à favoriser le confort de jeu, il y a celle-ci : la possibilité d’augmenter le niveau d’un combat si votre héros possède un niveau supérieur. L’objectif est simplement d’offrir de la rejouabilité à chaque chapitre sans le rendre inintéressant en raison d’une différence de niveau trop importante.

Notez cependant que la fonctionnalité n’est valable que dans un sens : il ne sera pas possible de diminuer le niveau d’un combat pour l’adapter à celui de votre héros.
 

 



Nous arrivons au terme de cet article : merci pour votre lecture, nous espérons que l’histoire de Bonta vous motivera à en découvrir plus sur la cité à l’époque de Waven !
Dans la prochaine note, nous aborderons une feature dont nous vous parlons depuis quelques temps et qui fera sa première apparition en alpha 0.8 : l’Arène Asynchrone. A bientôt !